Je composte, tu compostes, il composte...

Accueil > Actualités > Je composte, tu compostes, il composte...

La commune vient de cocher une nouvelle case dans son engagement pour  la réduction des déchets. Les enfants du restaurant scolaire Jacques-Yves Cousteau devront s’initier à l’utilisation d’un composteur. Explications.

Voilà plus de 3 ans que les enfants participent à des actions concrètes pour réduire les déchets alimentaires. Claudine Renaudineau, responsable du service restauration et Vanessa Zara rappellent : « tout a commencé avec des séquences de pesage des aliments, la tenue d’un tableau
de bord pour comparer les quantités rejetées ou encore la rédaction d’un livret sur le gaspillage ». Cette mobilisation de tous les acteurs (cuisiniers et enfants) avait déjà permis de diminuer les restes de repas à 33 grammes par personne alors que la moyenne nationale s’élève à 70 grammes. A présent, Marie-Paule Grias et Gisèle Guérin, élues à l’enfance-jeunesse souhaitent donner une nouvelle impulsion à cette action. Elles viennent d’équiper le restaurant scolaire d’un composteur, en partenariat avec le service environnement, les agents de la communauté de communes Sud Retz Atlantique et le CPIE qui a formé le personnel à l’utilisation du composteur. « Les déchets alimentaires sont jetés dans des “bio-seaux” et nous accompagnons quelques enfants volontaires, à tour de rôle, pour les vider dans ce bac.
Ensuite, il suffit de brasser le compost pour mélanger le tout et éviter les odeurs, puis d’ajouter des copeaux et enfin de passer une “griffe” pour les étaler » explique Claudine Renaudineau. La technique du compost n’aura bientôt plus de secret pour ces élèves. Dès la rentrée, ces bacs en bois, réalisés par l’association d’insertion locale Retz Agir, équiperont les restaurants scolaires Jacques-Yves Cousteau et de La Genette. Une démarche, d’ailleurs soutenue par les agents de la mairie déjeunant sur place, qui disposent eux aussi de bio-sceaux destinés à ces composteurs. Tout est en place pour envisager la nouvelle étape : « l’idée est ensuite de se servir de ce fertilisant pour amender un petit jardin pédagogique au naturel au sein même de la cour de récréation » annonce Gisèle Guérin. Un nouveau projet à suivre...

Autres actualités

Mairie, contacts Mes démarches administratives Agenda associatif Balades et nature Marchés publics